La Couvertoirade est l’un des plus beaux villages de France.
Si le village, son mur d’enceinte, ses maisons, ses échoppes et ses ruelles sont bien conservés ; c’est aussi lié aux travaux de restaurations effectués.
En effet, afin d’entretenir la magie du lieu, son cachet d’exception, il a fallu restaurer certains bâtiments, murs ou ruelles.
Les travaux avaient déjà commencé il y a quelques années. Cependant c’est sur la dernière décennie qu’ils ont été les plus importants.
C’est cette dernière décennie que nous allons vous présenter.


La Mairie : 2003







Ce bâtiment administratif situé en vis à vis des remparts, était aussi une ancienne école de la commune.
La sobriété de sa façade est rehaussée par la présence d’une magnifique Marianne en fer forgé qui semble montrer la fierté de la commune et de ses villageois.


La Maison de la Scipione :








Laissé en l’état pendant des années, servant de bergerie ; cette ancienne demeure du XVIIème siècle devra attendre son rachat en 1982 ; puis des travaux d’aménagement et de restaurations effectués en 2005 pour retrouver la beauté de sa gloire passée.
Elle accueille désormais le service tourisme, une salle de projection vidéo et une salle du patrimoine.


Le parking :

La Couvertoirade accueille chaque année des centaines de milliers de visiteurs.
Pour préserver les lieux de la cohue de la circulation et garantir la sécurité des piétons, la mise en place d’un parking s’est avérée indispensable.
Celui-ci a une capacité d’accueil de 300 places environ a été aménagé en 1996 et participe financièrement à la restauration du patrimoine.


La rue droite :










A quelques rares exceptions, toutes les rues de La Couvertoirade étaient en terre battue.
La rue droite fut la première a avoir été rénovée. En 2006, le pavage de la rue fut entièrement refait.
Par la suite, une seconde tranche fut faite en 2009.
Une dernière tranche comprenant les ruelles « bas » du village sont en prévision.


L’Eglise :











Particulièrement sobre et dénudée, l'église a reçu de nouveaux vitraux et des oeuvres.
En 2005, deux artistes locaux, M. Baillon et M.Bris ont été mis à contribution, le premier pour l’ensemble des vitraux et le second pour les trois œuvres : une croix, une spirale et un cercle contenant l’alpha et l’oméga.
Tous sont visibles dans l’église.
En 2009, un habitant du village remplaça le chemin de croix existant en faisant don d’un nouveau sculpté dans le bois par ses soins.


La tour sud :







Ecroulée en 1912, cette tour sera restaurée par tranches successives.
La première tranche fut faite par un chantier de jeunesse durant la seconde guerre mondiale.
La seconde tranche date de 2007, elle a permis d’élever la tour à une dizaine de mètre de hauteur.
Une dernière tranche sera encore nécessaire pour voir la tour entièrement reconstruire.



Le moulin :








Si la présence du moulin et la volonté de le restaurer était déjà ancienne, il faudra attendre juillet 2009 et de nombreuses recherches de techniques anciennes; une année de travail acharné pour que le moulin retrouve ses ailes. Cette ouvrage n’est pas encore tout à fait fini ; cependant le visiteur ne peut que rester bouche bée devant et n’aura hâte que d’une chose : le voir avec son axe et ses voiles tourner au gré du vent.
Saluons ici, la persévérance de l’association Les Amis de la Couvertoirade, la Fondation du patrimoine ainsi que la Mairie.


La Lavogne :







Connaissant des problèmes de fuites, la Lavogne fut entièrement vidée au printemps 2009, récurée et l’étanchéité fut refaite avec le soutient de la Fondation du patrimoine et d’Agno’interpro.


Les restaurations privées du patrimoine

Les habitants, les commerces participent aussi à la restauration de ce patrimoine par des initiatives personnelles.
Le Four à Pain :








Voilà déjà quelques années que le propriétaire Henri Ucheda souhaitait restaurer le four à pain, le refaire fonctionner comme avant ; mais aussi ouvrir ses portes aux artistes et aux publics.
C’est désormais chose faite, en juin 2009 la première cuisson au feu de bois fût un succès. Depuis il y a des cuissons en saison et de nombreux artistes s’y sont déjà représentés.
Certes il reste encore des travaux à y effectuer, mais déjà le succès est au rendez-vous.